Gabriele D’Annunzio ou le roman de la belle époque

Gabriele D’Annunzio quitte une Italie terne, plate et arrive à Paris au début du XXème siècle, c’est la Belle Époque, il traverse de belles années dans l’insouciance, mène une vie mondaine allant de réceptions en spectacles. Grand séducteur, homme au grand coeur, épris d’art et de belles dames, il côtoie les plus grands intellectuels de son époque, Marcel Proust, Claude Debussy, Jean Cocteau, Romaine Brooks, Pierre Loti.

Romancier-poète érudit, esthète, il publiera ses oeuvres en français chez Calmann-Levy. Quand le conflit éclate, inquiet des premiers revers que subit l’armée française, il prend part au conflit en parcourant la zone des armées en arrière du front. En mai 1915, il quitte Arcachon et rejoint l’Italie qu’il pousse à rejoindre la France dans le conflit.
Grabriele D’Annunzio se distingue pour ses faits de guerre, il est à la fois fantassin, aviateur, marin, chef d’État-major et finira dans le mysticisme au Vitoriale.

Gabriele D’Annunzio fut d’inventeur d’un style de vie qui fit fureur en Europe mais aussi un grand poète-romancier soldat.
annunzio

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Coups de coeur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s