Chine-Afrique : le grand pillage

En trente ans la Chine est passée de pays sous-développé au deuxième rang mondial et convoite de se hisser à la première place devant les États-Unis.
« Le rêve chinois » pour se réaliser a des besoins immenses qu’il va chercher à l’extérieur, en particulier en Afrique qui recèle entre 1/3 à la moitié des réserves des ressources naturelles mondiales. Les richesses minières découvertes contribuent à la croissance très significative de la Chine qui ne respecte pas l’environnement : aridité des sols, désertification, déforestation, pollution des sols et des rivières, et qui refuse clairement de faire des efforts écologiques au risque de freiner son développement.

La Chine a pénétré tous les secteurs en Afrique. La Chine prête à la fois à l’import et à l’export : elle finance les entreprises chinoises qui investissent en Afrique et les entreprises africaines qui achètent chinois. Les activités des grandes entreprises chinoises se concentrent sur : les ressources naturelles, l’énergie, les transports, les télécom et la finance. La presse, la télévision, la radio tiennent un discours pro-chinois lequel est stratégique pour un profit unique : le sien.

Petit à petit les pays africains se rebellent contre Pékin et finissent par se méfier. Des cabinets d’audits, ONG défendent les pays africains dans le cadre de contrats passés avec les multinationales, ce qui contrarie les plans chinois.

Toutefois, la Chine demeure fragile sur trois plans, elle n’a ni l’indépendance énergétique, ni l’autosuffisance alimentaire, ni l’indépendance minérale, ce qui pourrait mettre un frein à la quête de sa suprématie mondiale. Ajouter à ces trois facteurs, la Chine doit tenir compte aussi de nombreux bouleversements qui menacent : politique, économique, financier, environnemental.
« Quand l’Afrique s’éveillera la Chine tremblera » (Didier Julienne) De nombreux économiste prédisent que la nouvelle crise mondiale sera financière et elle aura lieu en Chine.

Julien Wagner met en lumière le grand pillage de l’Afrique qui était avant l’arrivée des Chinois un continent presque vierge. Les Africains prendront-ils conscience de l’Éden terrestre dans lequel ils sont nés avant qu’il ne soit trop tard ?
9782212559811_h430

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Coups de coeur, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s