Lettres à Henri Mondor

product_9782070136575_195x320

Grâce à Cécile Leblanc, on découvre la correspondance entre Céline et Henri Mondor. Académicien, préfacier du Voyage au bout de la nuit et de Mort à crédit à la pléiade, grand défenseur de Louis Ferdinand auprès de l’ordre des médecins et du monde littéraire, H. Mondor aura toute la considération de Céline comme le témoigne ces lettres.
On se délecte toujours autant de la plume de Céline, qui reste le plus grand écrivain du XXe.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Coups de coeur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s