Le collier rouge

La Grande Guerre vient de se terminer et nous sommes en été 1919. Un héros de la guerre décoré de la Légion d’Honneur est retenu prisonnier dans une caserne déserte d’une petite ville du Berry et attaché à un arbre, un chien aboie jour et nuit.
Un jeune officier aristocratique, magistrat militaire est désigné pour pénétrer les circonstances du drame dont le chien est le principal protagoniste.
Tout se passe sur le Front d’Orient, en Grèce, en Macédoine où chaque nation alliée pense à ses propres objectifs.Dans la confusion et le manque de directives claires, les troupes belligérantes imaginent un plan pour fraterniser, mais tout échoue. Qui en est la cause?
Au moment de rédiger le compte-rendu, le juge militaire finit par vaciller et comprend l’idéal pacifiste du héros.
Jusqu’au dernier mot, Jean Christophe Rufin tient le lecteur en haleine.

10419049_1465832400347591_8797982199203926120_n

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Coups de coeur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s