Dédicaces de Mme Monique Fournier

Titulaire d’une maîtrise de recherche en mathématiques, Monique Fournier-Laurent a fait sa carrière à la SNCF où elle fut, le plus souvent, pionnière en tant que femme.
De 1975 à 2005, elle a occupé différentes responsabilités de manager, principalement dans les secteurs de l’exploitation, puis sur l’ensemble des activités, en dirigeant une région.
Persuadée que le management est une clef de réussite de l’entreprise, elle se passionne pour ce domaine. Fin 2000, Louis Gallois, alors président de la SNCF, la nomme directrice des cadres et de l’institut du management, responsable de la rénovation managériale. Poste qu’elle occupera jusqu’en août 2005.
En 2005, elle choisit de changer de cap et quitte la SNCF. Elle écrit alors un premier livre témoignage « Histoire d’une révolution managériale » puis un second « Hélène du Tréport ».

Bibliographie (extraits)
Histoire d’une révolution managériale, ed. Expresséditions, 2006
Hélène du Tréport, ed. Manuscrit, 2007

Dédicace du samedi 1er décembre 2007

Monique Fournier-Laurent a reçu le samedi 1er décembre 2007 ses lecteurs dans la librairie pour leur dédicacer son premier roman « Hélène du Tréport » dont voici un court extrait:

La maison est située dans le vieux Tréport. L’ancien quartier des pêcheurs qui, trop pauvres pour pêcher au filet, pratiquaient au moyen de longues cordes garnies d’hameçons – d’où son nom, le quartier des cordiers- est construit au pied des falaises et date du XVIII° siècle. Les rues sont étroites et les maisons hautes. Certaines sont agrémentées de bow-windows. Tous les bruits résonnent d’un mur à l’autre et prennent une consonance caractéristique. Les pas, les voix, notamment les appels et les annonces des camelots, sont amplifiés et répétés naturellement. Les visages de ces vendeurs sont des figures tréportaises que tout le monde connaît. Le marchand de journaux pédale le plus doucement possible, sur son vieux vélo lesté de quatre grosses sacoches, une de chaque coté, à l’avant et à l’arrière. Il va tellement doucement qu’il fait des zigzags entre ses fréquents arrêts, en criant « le Parrrisiiien-ien ! » Un petit mot ici, une nouvelle prise là, et colportée là-bas.

Elle va souvent au Musoir, en bas de la mairie. Là, elle regarde son Tréport adoptif qui porte déjà tant de marques de la guerre.
Elle s’y trouve lorsque des explosions assourdissantes la font tressaillir. Elle s’accroupit derrière le mur du Musoir, se met en boule, serre ses paupières de toutes ses forces, se bouche les oreilles avec ses avant-bras, et se protège la tête avec les mains. Quand elle entrouvre les yeux, une épaisse fumée recouvre le bord de mer. Le quartier de la place de la Batterie et le Casino viennent de tomber! Alors, elle hurle sa douleur et sa colère!

Fournier01

Fournier02

Fournier03

Fournier04

Fournier05

Fournier06

Fournier07

Fournier08

Fournier09

Fournier10

Fournier11

Fournier12

Fournier13

Fournier14

Fournier15

Dédicace du samedi 4 avril 2009

Monique Fournier-Laurent a de nouveau reçu le samedi 4 avril 2009 ses lecteurs dans la librairie pour leur dédicacer son nouveau livre « Et si nous votions pour des sujets sérieux »

Fournier1

Fournier2

Fournier3

Fournier4

Fournier5

Fournier6

Fournier7

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Activités culturelles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s