Adieu mon livre !

Prix Nobel de littérature en 1994, Kenzaburo Oé, nous fait partager les inquiétudes d’une fin de vie d’un romancier à succès qui tente d’écrire son ultime roman en convoquant son ami d’enfance pour échanger et débattre sur les auteurs qui l’ont accompagnés toute sa vie: Mishima, Céline, T.S Eliot, Dostoîevski et Beckett.
Des théories vont naître, « Et si Mishima avait réussi son coup d’état…, et si sa mort était son réel but…, et bien d’autres… »
Ce roman transpire la poésie de T.S Eliot.

10437389_1452584055005759_8417568792460948920_n

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Coups de coeur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s